#ODM - décembre 2017 : les résultats

 

Chaque mois, les musées de Dijon mettent en lumière une oeuvre de leurs collections... une occasion unique de la découvrir dans les moindres détails. Cette saison, vous pouvez participer au choix de cette oeuvre en élisant celle que vous souhaiteriez voir présentée.

 

Pour l'oeuvre du mois de décembre 2017, le vote proposait un choix entre trois œuvres issues des collections du musée de la Vie bourguignonne. Les votes ont eu lieu entre le 21 octobre et le 05 novembre (via la newsletter culture de la ville de Dijon et par bulletin papier). Parmi les trois oeuvres proposées, l'oeuvre retenue est la "boutique Gayvalet" (plus d'infos ci-dessous)

 

Détail des votes (299 votants) :

  • 47 % pour la boutique Gayvalet (142 voix)
  • 34 % pour la robe de mariage (104 voix)
  • 17 %  pour les santons de P. Vigoureux (53 voix)

 

Merci à tous !


 

Oeuvre retenue

Proposition 1

La boutique des soeurs Gayvalet

Reconstitution d'une boutique dijonnaise (1935-1988)

À la fois, droguerie, herboristerie, parfumerie et brosserie, la boutique de Jeanne et Simone Gayvalet pouvait contenter beaucoup de demandes. Les deux soeurs prodiguaient également leurs bons soins aux femmes prêtes à accoucher qui séjournaient dans la clinique située dans l'arrière-cour de la boutique.

©DMP / François Jay

Proposition 2
Une robe de mariage

Robe en tulle à décor de broderies - 1898

Le 14 février 1898, Françoise Marie Grivelet épouse Henri-Théodore Lamarche. Pour ce jour marquant, Françoise porte une robe couleur crème augmentée d'un dessus de robe en tulle à décor de broderies, galons, volants et perles. En 2000, leurs descendants donnent ce vêtement au musée, entretenant ainsi la mémoire de leur aïeule.

© DMP

Proposition 3
Les santons de Pierre Vigoureux

Pierre taillée - à partir de 1925

Cet artiste bourguignon, né à Avallon, réalise des séries de figurines représentant des hommes et des femmes dans leurs préoccupations quotidiennes, à la campagne comme à la ville.
Reprenant le principe des santons provençaux, il crée différents modèles, empreints de force, de vitalité et de vie, façonnés simplement, rehaussés parfois de douces couleurs.

© DMP / François Perrodin